Mademoiselle Orchestra

/ La Presse

 

 

La soirée … a été encore une fois une belle réussite. Près de 1600 personnes accueillies …  pour une nuit Fanfare de Filles. Pomponnées comme des midinettes habillées de tenues flashys, les huit nanas de Mlle Orchestra accompagnées de Carole, stagiaire et infirmière, ont offert un florilège musical et théâtral face à un public qui en a pleuré de rire. La troupe de dévergondées ne se contente pas de distiller un humour déjanté, elles sont aussi et surtout de talentueuses musiciennes.
La République / Lons – 19 janvier 2017

Sans doute en ont-elles «ras le pompon du quotidien» comme elles l’affirment, mais ces neuf femmes qui composent cette troupe ont fait vibrer le Carré des Arts, vendredi soir. Du tonus à revendre, une énergie hors du commun, un humour déjanté et un talent fou, voilà les ingrédients de ce groupe qui jusqu’alors opérait en animation de rue. Là, pendant une heure et demi, elles ont testé le spectacle en salle avec beaucoup de bonheur et ce devant près de 300 personnes conquises… Neuf femmes et neuf personnages différents mais ô combien complémentaires! Une vraie équipe qui joue de la musique (saxo, clarinette, batterie, accordéon, cornet, guitare, violon..) danse, chante et assure pitreries et bouffonneries. C’est clownesque, çà plait à tout public assurément… Il faut préciser qu’une salle debout ovationnant les artistes à la fin d’ un spectacle, c’est le signe d’ un bonheur partagé! 
le Courrier de l’Ouest / Pellouailles les Vignes – 20 mars 2011

Y’a d’la joie avec Mlle Orchestra. Humour musical et burlesque avec huit musiciennes et une régisseuse très déjantée. Une chorégraphie hilarante, des claquettes au disco en dansant le rock’n’roll, le groupe est aussi multiple que ses instruments. La fanfare de filles qui changent d’air comme d’escarpins a réjoui les spectateurs ce week-end. Un brin féministe, version flashy, réjouissant le talon des filles !
le Berry Républicain / Bourges – 14 mars 2011

Gros succès pour Mademoiselle Orchestra au Théâtre Foirail ce dimanche. Une salle comble pour cette sortie de résidence de cette fanfare féminine et déjantée. Musique funcky et rock’n’roll pour un spectacle haut en couleur.
Ouest France / Chemillé – 9 mars 2011

« Des nanas époustouflantes »
Hier après-midi, un vent de folie communicative a soufflé sur le quai Lawton-Collins, puis un peu plus tard sur la place de Gaulle.. huit nanas ont offert un florilège musical et théâtral face à un public qui en a pleuré de rire. Franchement, ce Mlle Orchestra vaut tous les antidépresseurs du monde. Elles savent bouger, interpeller, créer la surprise et le tout avec brio et intelligence. Car il ne faut pas s’y tromper. Pour réussir à être déjantées comme elles le sont, il faut bigrement être doué avec son instrument.. Mesdemoiselles, merci! Si un fou rire vaut un steak, hier nous avons tous dévoré un bouf entier!
Presse de la Manche / Cherbourg – 27 mars 2011

« Elles ont fait un sacré tabac ! »
Hier, on parierait volontiers que les huit femmes de Mademoiselle Orchestra ont décroché le tout à fait officieux prix du public. Venus encore par centaines, dans le bourg de Saint-Varent, les festivaliers auront eu droit à un spectacle qui les aura tenus en haleine du début jusqu’à la fin. Chorégraphies déjantées, répliques savoureuses : la Compagnie Jacqueline Cambouis offre là un numéro sacrément bien huilé. Mais ces artistes sont aussi et surtout de talentueuses musiciennes. Chacune dans son registre, apporte sa contribution pour revisiter un répertoire extrêmement large de morceaux rock, funk et même de tango ! C’est drole et çà balance du tonnerre! 
Courrier de l’Ouest / St Varent – 1er mai 2011

Drôles, déjantées, cabotines..les filles de la Compagnie Jacqueline Cambouis réinventent le travail des femmes d’extérieur. Elles fanfaronnent et lustrent les cuivres avec talent. Pomponnées comme des midinettes habillées de tenues flashy, ces huit angevines vous mettent le feu aux trousses. Et c’est le meilleur qui pouvait arriver au public au public dominical de la 11ème édition du festival saint-varentais l’Artjoyette. Il en a redemandé.
La Nouvelle République / St Varent – 1er mai 2011

Mademoiselle Orchestra, une fanfare composée de huit femmes bourrées de talents et d’humour, a ensuite transporté le Carré des Arts dans un univers clownesque . «Ras le pompon du quotidien», disent-elles en entamant «leur tourbillon de la vie», égratignant quelques compositions pour le plus grand bonheur du public. Elles sont chouettes les filles du bord de mer… la mise en scène est un véritable anti-stress, mimiques, tenues, costumes, maquillages, fantaisies, musique, oui bien sûr ! Tout est bonheur.
Le Courrier de l’Ouest / Pellouailles Les Vignes – novembre 2009

Animée par l’orchestre de rue féminin «Mademoiselle Orchestra», la soirée a tourné au véritable délire. Ce groupe de filles musiciennes (de qualité) auront déversé sur les 400 convives du repas champêtre un flot de musique arrangée à leur sauce, avec parfois un certain sens de la démesure, des bangles au Rita Mitsouko, en passant par Björk, Renata Rosa, Boris Vian, pour ne citer que les plus connus. Et le courant passera tellement bien que les femmes présentes dans la salle, solidaires sans doute de ce groupe rafraîchissant, chanteront et gesticuleront sur leur chaise. L’ambiance était si exceptionnelle que les attachantes musiciennes furent rappelées plusieurs fois, pour rejouer un de leurs airs favoris, accompagné à l’accordéon, à la clarinette, au tuba ou au saxo. C’était vraiment une belle soirée, dans l’esprit des bals populaires de l’été si proche, sous les lampions, ces superbes nuits où tout le monde s’amuse en oubliant les tracas quotidiens.
Aubance / Le 18 juin 2008

À 20h30, dans la cour de l’école, les Créassiers ont eu droit à la Compagnie Jacqueline Cambouis. Huit filles dans des tenues chatoyantes, qui possèdent un répertoire musical digne des grands orchestres. Elles ajoutent à leur talent musical, la cocasserie de leur jeu de scène, sans oublier de donner une grande place au public. D’ailleurs, les spectateurs ne voulaient pas les laisser partir. Un bis répétita s’est imposé.
Ouest France / le 13 juillet 2008

Gros succès dimanche pour la première de «Suivez la fanfare». Cette visite guidée en musique et avec humour du centre-ville d’Angers a fait un carton plein. Rage against the machine dans le Logis Barrault, c’était osé. Mais les sept musiciennes de Mademoiselle Orchestra n’ont pas hésité à se jouer des convenances, s’en donnant à cœur joie dans cet hôtel particulier jouxtant le musée des Beaux Arts. Cette fanfare délurée emmenait pour la première fois les touristes dans le centre historique d’Angers… Tour à tour Aliénor d’Aquitaine, Blanche de Castille ou Marie de Médicis, ces drôles de dames ont enchanté le public par leurs excentricités… Impossible en effet de décrocher son attention, les musiciennes n’en laissent pas l’occasion. Le public au contraire se prend au jeu, répondant aux incitations des musiciennes… Loin de la poussière des musées, Mademoiselle Orchestra propose une visite pleine d’humour et offre un regard frais sur l’histoire de la cité. Colorées, dynamiques et joyeuses, les sept musiciennes de Mademoiselle Orchestra ont donné du peps au public.
Ouest France / le 28 juillet 2008